Serveur DNS

Le Domain Name System, généralement abrégé DNS, qu’on peut traduire en « système de noms de domaine », est le service informatique distribué utilisé pour traduire les noms de domaine Internet en adresse IP ou autres enregistrements.
cf Wikipédia

DNS : Domain Name System

Pour notre confort visuel et usuel, nous nommons les sites internet par leur nom, mais en réalité, ceux-ci sont identifiés par des adresses IP qui représentent des nombres.

Une adresse IP est un numéro d’identification qui est attribué de façon permanente et/ou provisoire à chaque branchement à un réseau informatique utilisant l’Internet Protocol (IP). L’adresse IP est à la base du système d’acheminement des paquets de données sur Internet.
cf Wikipédia

Exemple 172.16.254.1 qui donnera en langage informatique 4 octects ! Chiffrement en Adresse IPv4 représentée avec des chiffres décimaux et binaires.

Un nouveau protocole est apparu ces dernières années pour des adresses IP chiffrées spécifiquement en Adresse IPv6 représentée avec des chiffres hexadécimaux et binaires, et ce, afin d’agrandir le nombre croissant de données sur le web.

Adresse IP et nom de domaine

Pour se connecter à un serveur informatique, nous utilisons un nom de domaine, à la place de l’adresse IP pour un meilleur confort. Ce nom de domaine est ensuite résolu en adresse IP par l’ordinateur de l’utilisateur en faisant appel au système de noms de domaine (DNS). Ce n’est qu’une fois l’adresse obtenue qu’il est possible d’initier une connexion.

L’avantage d’utiliser un nom de domaine est d’ordre de la lisibilité et de la communication, mais surtout ne sont pas impliqués lors de réorganisations des infrastructures des réseaux. Ils oeuvrent à être une interface « humaine » entre les machines et nous.

Faire pointer les DNS de son nom de domaine avec le serveur de notre hébergeur

Le serveur DNS sert à obtenir l’adresse IP de votre nom de domaine, l’adresse IP est nécessaire à votre navigateur afin qu’il puisse se connecter au serveur de votre hébergeur, et donc à votre site internet.

Les différents hébergeurs ont des interfaces utilisateurs spécifiques à leur système afin que vous puissiez réaliser ces opérations.

Vous trouvez les infos DNS dans un onglet, et vous faîtes pointer les serveurs de votre nom de domaine sur le lien identifié.
Lors d’un rappatriement de nom de domaine d’un hébergeur à l’autre, outre le code d’identification qui spécifie que vous êtes bien le propriétaire, vous serez peut-être amené à faire ces manipulations qui peuvent prendre jusqu’à 48h de temps/machine, mais vous aurez sécurisé votre site correctement.

Emmanuelle Garcia

RGPD Mode d’emploi

le RGPD est le Règlement Général Européen de la Protection des Données.

Tout ce qui est à lire à ce sujet se trouve sur le site de la CNIL : CNIL et le RGPD

En 6 étapes, une obligation de mise en conformité à faire pour tout système d’information.

Etape 1 : DESIGNER un pilote (DPO)
Etape 2 : CARTOGRAPHIER less traitements de données personnelles
Etape 3 : PRIORISER les actions à mener
Etape 4 : GERER les risques
Etape 5 : ORGANISER les processus internes
Etape 6 : DOCUMENTER la conformité

RGPD et les Cookies

le RGPD est le Règlement Général Européen de la Protection des Données.

Tout ce qui est à lire à ce sujet se trouve sur le site de la CNIL : CNIL et le RGPD

En 6 étapes, une obligation de mise en conformité à faire pour tout système d’information.

Etape 1 : DESIGNER un pilote (DPO)
Etape 2 : CARTOGRAPHIER less traitements de données personnelles
Etape 3 : PRIORISER les actions à mener
Etape 4 : GERER les risques
Etape 5 : ORGANISER les processus internes
Etape 6 : DOCUMENTER la conformité

et cerise sur le gâteau : les cookies !

Les cookies

Vous pouvez installer plusieurs modules.

Après recherches, tests et échanges avec Rosita Bianco, les plugins WordPress que je vous présente ci-dessous sont testés sur ce site, notamment.

Plugin  Cookie consent :

Plugin free. Facile à configurer. Permet d’avoir une barre informelle pour informer le visiteur de l’utilisation de cookies et une page de politique de cookies.

Plugin CookieBot :

Plugin free pour un site, au dela, payant. Permet d’avoir la barre informelle quoique moins sympa que le précédent, et une politique de gestion des cookies plus renforcée sur la définition des cookies. Vous devrez vous enregistrer sur leur site CookieBot et obtenir une clé. Puis suivre les indications. Scripts à intégrer notamment.

Puis vous obtenez un rapport d’analyse de votre site web, quelques heures plus tard. Vous retrouvez l’information sur la page dédiée grâce au script inséré précédemment.

Les cookies ne peuvent pas dépasser les 13 mois d’existence.

Que faire des cookies dont l’existence dépasse 13 mois ? L’utilisateur de votre site pourra supprimer le cookie dans les paramètres de son propre navigateur. Il est facile de retrouver sur le web des articles traitant du sujet. Il est conseillé de nettoyer régulièrement son propre navigateur pour une question de sécurité.

L’hébergement d’un site web

Comment choisir son offre d’hébergement pour son site ?

Votre 1er besoin ? Choisir entre un serveur dédié ou un serveur mutualisé.

Serveur dédié

Comme son nom l’indique, le serveur dédié est un serveur qui vous est totalement dédié !

Entièrement mis à votre disposition, y compris son système de fonctionnement (le core ou coeur), vous serez vous même l’administrateur. En tant qu’administrateur de serveur, vous serez amené à faire toutes les mises à jour et maintenances techniques afin que votre équipement soit opérationnel. Vous en devenez le « propriétaire » et vous gérez son administration.

Selon les définitions Wikipédia…

Un serveur dédié est un serveur informatique qui est mis à disposition d’un seul client par un hébergeur.

Le serveur dédié peut être administré à distance via le réseau Internet.

On parle de machine entièrement dédiée par un hébergeur de sites Web lorsque le client a la possibilité de gérer, non seulement les fichiers sur le serveur, mais également les applications ainsi que leurs configurations.

Un serveur dédié infogéré.
S’il est administré par l’hébergeur, on parle de serveur dédié infogéré et de serveur semi-dédié lorsque le client a uniquement accès aux fichiers du serveur.

Serveur mutualisé

Un serveur mutualisé est un serveur partagé par plusieurs clients, mutualisé, mis en commun, pour minimiser les coûts financiers relatifs à la gestion du serveur.

Wikipédia est mon ami…

Lorsque la machine est partagée par plusieurs clients on parle de serveur mutualisé. Dans ce cas, le client a uniquement accès à une partie des ressources de la machine comme un espace disque (généralement de quelques dizaines de mégaoctets à quelques gigaoctets) lui permettant de gérer ses fichiers dans cet espace limité.

Un serveur dédié est prévu pour délivrer des services Web (HTTP, HTTPS, FTP, BDD …) sans interruption de service. Il est placé dans un Datacenter (ou centre de données) qui est un bâtiment sécurisé (systèmes anti-incendie, groupes électrogènes, climatisation redondante, sécurité des accès…). La possibilité de changer certaines pièces à chaud sans interruption de service est également prévue.

Le client peut parfois administrer son serveur à distance en utilisant divers protocoles selon le système d’exploitation du serveur (SSH pour GNU/Linux et bureau à distance ou Terminal Services pour Windows).

L’hébergement mutualisé est un mode d’hébergement Internet destiné principalement à des sites web, dans un environnement technique dont la caractéristique principale est d’être partagé par plusieurs utilisateurs. Cette architecture est adaptée pour des sites d’importance et d’audience faibles ou moyennes, ne sollicitant que ponctuellement les ressources du ou des serveurs informatiques assurant l’hébergement (processeur, mémoire vive, espace disque, débit). L’administration de ces derniers est assurée par un intervenant tiers (et non par le titulaire de l’hébergement).

Serveur privé ou virtuel

Un serveur privé, ou serveur virtuel, est une forme d’hébergement mutualisé qui se distingue au niveau logique, car, si le serveur virtuel n’est qu’une sous-partie d’un serveur informatique physique, d’un point de vue logique et fonctionnel il se comporte presque de la même façon qu’un serveur dédié, hormis quelques spécificités concernant le noyau ou le système de fichiers.

Où se trouve physiquement vos données

Pour faire le pont avec mon précédent article Sécuriser WordPress, il est devenu important de connaitre l’emplacement physique du Datacenter sur lequel votre hébergeur installera vos fichiers.

Cette information est fournie sur tous les hébergeurs, il suffit de la chercher.

Petit pense-bête dans mon intérêt et le vôtre, des hébergeurs connus et utilisés à ce jour dans ma bibliothèque de ressources :

OVH : Serveurs implantés en France et à l’Etranger, il est possible de sélectionner son pays lors de l’achat d’un hébergement.
DRI : Serveurs implantés en France
Nuxit : Serveurs implantés en France
PlanetHoster : Serveurs implantés ?
Haysoft :
1&1
Gandi
LWS